Passer au contenu

Préparer une navigation de nuit

 

L'électronique marine a rendu les trajets nocturnes bien plus faciles qu'avant, mais comment devez-vous vous préparer à naviguer après le coucher du soleil ? Voici 10 conseils.

1. Faites le bon choix

 

Bien que vous ayez pu étudier la croisière de nuit lorsque vous avez passé votre permis bateau, la première fois que vous partirez de nuit en tant que skipper, il vaudrait mieux qu'il s'agisse d'une occasion planifiée, et non pas d'une situation découlant d'un retard imprévu ou d'une urgence. Élaborez donc un plan pour un trajet qui permettra d'affiner vos compétences.

2. Planifiez votre route

 

Assurez-vous que votre itinéraire est établi, que des waypoints sont saisis et que toutes les références nécessaires, telles que les marées, la météo et les stations de radio, sont inscrites dans votre plan de traversée. Si vous utilisez votre téléphone portable à la barre, vous pouvez choisir de dupliquer vos notes afin de pouvoir vous y reporter facilement.

3. Évitez les risques inutiles

 

Réfléchissez à la manière dont vous pouvez rendre votre plan moins stressant. Par exemple, ne laissez jamais votre route s'approcher trop près de bouées et de rochers non éclairés. Si possible, choisissez une eau profonde pour réduire le risque de rencontrer des équipements de pêche. Traversez des routes maritimes très fréquentées à 90 degrés, même si elles ne sont pas réglementées, afin de réduire le temps pendant lequel vous serez confronté à des conflits potentiels. Sur les bateaux plus rapides, on peut envisager de naviguer à une vitesse inférieure à la normale. À 20 nœuds, vous couvrez 10,3 mètres (33 pieds) par seconde ; en réduisant votre vitesse, vous augmentez considérablement vos chances de réagir aux problèmes, même si cela prend plus de temps. Pour les départs très tôt le matin, vous pouvez exécuter un programme hybride en partant à faible vitesse et en anticipant la possibilité de naviguer plus vite environ une heure avant le lever du soleil.

4. Utilisez le clair de lune

 

Pour faciliter votre traversée de nuit, choisissez une nuit de demie-lune au minimum, avec un ciel dégagé. En fonction de votre latitude, il peut également être opportun de privilégier les semaines autour de la journée la plus longue, lorsque le nombre d'heures très sombres est réduit. Vous serez surpris de la quantité de lumière résiduelle présente pendant une grande partie de la nuit en été si vous n'avez jamais été loin de la terre ferme.

5. Préservez votre vision nocturne

 

Assurez-vous que votre vision nocturne est préservée en vérifiant les sources d'éblouissement les jours précédant le départ. Afin de pouvoir facilement régler l'électronique marine sur une faible luminosité lorsqu'il fait sombre, familiarisez-vous avec la fonction de gradation. Vérifiez la présence de reflets gênants sur le pare-brise. Les feux de navigation sur les bateaux de plaisance renvoient souvent leur lumière sur la superstructure blanche et les rails de pont. Vérifiez si cela pose problème quelques jours avant votre départ. Ne tentez pas de réduire la puissance des feux de navigation ou de bloquer leur faisceau horizontal de quelque manière que ce soit, car ils doivent être conformes aux réglementations relatives aux collisions qui régissent tous les bateaux en mer. Cependant, vous pouvez vous protéger contre les reflets parasites ou obstruer temporairement l'intérieur des rails à l'aide de ruban adhésif noir. Les pare-battages dans les paniers de pont avant peuvent représenter une autre distraction. Par conséquent, la nuit venue, placez-les en sécurité à l'arrière.

6. Vérifiez les systèmes essentiels

 

Vérifiez toujours que les feux de navigation et tous les systèmes fonctionnent correctement avant le départ. Vous n'imaginez pas le nombre de traversées nocturnes qui ont dû être annulées simplement en raison de l'absence d'une ampoule de rechange si l'une d'entre elles est défectueuse. Ainsi, à moins que votre bateau ne dispose de feux de navigation LED approuvés, veillez à transporter les pièces de rechange appropriées, en notant que le type d'ampoule peut être différent pour les feux bâbord et tribord par rapport aux feux de tête de mât, de mouillage et de poupe.

7. Gardez les objets essentiels à proximité

 

Préparez des objets utiles pour votre trajet afin de pouvoir les atteindre facilement. Une petite lampe torche étanche est une excellente idée, tout comme des en-cas et des boissons prêts à l'emploi pour éviter d'avoir à fouiller dans votre cuisine dans l'obscurité. Il est fort probable que l'air se rafraîchisse lorsque vous vous éloignerez du rivage, alors placez des vêtements supplémentaires dans un endroit où vous pourrez les attraper. Assurez-vous également que tout votre kit de sécurité soit à portée de main.

8. Importance des gilets de sauvetage

 

Tout le monde a une opinion précise sur le moment où il faut porter un gilet de sauvetage. Quelle que soit votre décision habituelle en journée, il est judicieux d'utiliser des gilets de sauvetage sur le pont la nuit. Assurez-vous que tous vos gilets de sauvetage disposent de voyants de signalisation dédiés et à jour. Rappelez aux membres de votre équipage de faire très attention lorsqu'ils sont sur le pont.

9. Apprenez à reconnaître les feux de position

 

Rafraîchissez vos connaissances sur les feux de position et de signalisation des autres bateaux que vous croiserez la nuit. Soyez prêt à être perturbé par les feux de pont des chalutiers et des navires à passagers ; il peut être très difficile de repérer les feux de navigation en raison de l'éblouissement d'autres sources de lumière. Votre estimation de la distance peut être assez imprécise la nuit ; attendez-vous à ce que certaines lumières semblent plus éloignées ou plus proches que le radar ou le traceur de cartes ne le suggère.

10. Faites un point triangulé de votre position

 

Avec la navigation par satellite, le radar et les traceurs de cartes électroniques détaillés, il est tentant d'ignorer les caractéristiques lumineuses des bouées. Cependant, assurez-vous de bien comprendre les caractéristiques lumineuses des repères de navigation affichées sur la carte et de faire un point de référence de votre position par triangulation avec ce que vous pouvez voir à l'œil nu. N'oubliez pas que les lumières à terre peuvent augmenter de manière inattendue la difficulté à voir les repères de navigation et même les objets de grande taille, tels que les murs du port. Aussi étrange que cela puisse paraître, de bonnes jumelles 7x50 vous aideront dans votre surveillance nocturne.

Panier 0 article(s)